Sulfite de vin

Sommaire

Dérivé du soufre, un sulfite de vin est un élément traditionnel en viticulture qui assure la bonne conservation du vin. Selon le type de vin, les sulfites sont en quantité plus ou moins importante.

Découvrons ensemble ce qu'est précisément un sulfite de vin, quelles sont ses caractéristiques et ses éventuels effets secondaires.

Sulfite de vin : qu'est-ce que c'est ?

Le sulfite de vin n'est autre que du soufre, un oligoélément naturel. En viticulture, on utilise des sulfites qui, grâce à leur action antioxydante, permettent de mieux conserver le vin :

  • Certes, les vins dits « nature » ne contiennent pas de sulfites mais ils sont nettement plus sensibles que les vins sulfités.
  • Exposés à une température supérieure à 14°C, les vins sans sulfites perdent de leur qualité à cause de la fermentation.
  • Aussi, ils doivent faire l'objet d'une haute surveillance jusqu'à la mise en bouteille, mais également au-delà, pendant toute la durée de garde.

Si l'on ajoute des sulfites dans les vins, c'est pour limiter le risque d'altération du produit par les bactéries. Sans sulfites, le vin est alors largement exposé à l'oxygène et se transforme très vite en vinaigre.

Les vins issus de l'agriculture biologique peuvent également contenir des sulfites. Toutefois, les quantités sont moins importantes que dans les autres vins.

Bon à savoir : depuis 2005, les directives européennes imposent l'étiquetage « contient des sulfites » dès lors qu'un vin contient plus de 10 mg de sulfites par litre. La mention peut également être « contient de l'anhydride sulfureux », « contient du dioxyde de soufre » ou encore « contains sulphites ». Les concentrations maximales autorisées diffèrent selon le type de vin (rouge, blanc, champagnisé, moelleux, liquoreux, etc.).

Caractéristiques du sulfite de vin 

Le sulfite de vin présente les caractéristiques suivantes : conservateur, stabilisant, clarifiant, antiseptique, antifongique.

Il faut retenir qu'un sulfite de vin se combine à l'oxygène, si bien qu'il protège la qualité du vin. Il favorise les levures impliquées dans la fermentation alcoolique, bloque le développement des bactéries, élimine les moisissures et libère les arômes.

Il existe deux types de sulfite de vin : les sulfites libres ou SO2 libres (les plus actifs) et les sulfites combinés ou SO2 combinés (les bisulfites). On parle de SO2 total lorsque l'on est en présence d'un vin qui contient des SO2 libres et des SO2 combinés.

Bon à savoir : les viticulteurs utilisent aussi les sulfites pour le nettoyage des cuves et barriques.

Sulfite de vin : effets secondaires

Le soufre ne présente pas de danger pour la santé dans le cas d'une personne non allergique ou non intolérante aux sulfites. Un sulfite de vin peut en effet être à l'origine d'intolérances ou d'allergies chez les consommateurs sensibles.

Dans ce cas, à partir d'un certain taux de sulfites de vin consommés, une réaction allergique inflammatoire peut être constatée chez certaines personnes. Cette réaction peut intervenir entre 30 et 60 minutes après consommation dans le cas d'une allergie, et jusqu'à 12 heures en cas d'intolérance.

Il peut s'agir :

  • d'une hypersensibilité aux UVB car les sulfites sont photosensibilisants ;
  • de douleurs abdominales ;
  • d'urticaire ;
  • d'éternuements ;
  • d'un choc anaphylactique dont les conséquences sont parfois fatales : chez un sujet sensible, la réaction peut être immédiate.

Il faut toutefois noter que le vin n'est pas le produit de consommation le plus riche en sulfites, loin de là ! Ce sont les fruits secs qui en contiennent le plus. On reproche parfois à certains vins d'être à l'origine de maux de tête, un désagrément que l'on a tendance à mettre sur le compte du soufre.

Or, les maux de tête peuvent être dus non pas aux sulfites, mais à l'alcool qui a pour effet d'entraîner une déshydratation lorsqu'il est consommé en quantité excessive. C'est la raison pour laquelle il est vivement recommandé de boire un verre d'eau par verre de vin consommé.

Que l'on soit allergique, intolérant aux sulfites de vin ou non, le vin doit toujours être consommé avec modération.

Bon à savoir : les vins blancs moelleux sont les vins les plus sulfités.

Ces pros peuvent vous aider